bandeau

Découvrir Ramasse

Présentation de la commune de Ramasse

Commune de Ramasse - La place

Situation géographique

Ramasse est située à 17 km à l’Est de Bourg en Bresse, chef lieu du Département de l’Ain. Administrativement, elle fait partie du canton de Saint-Etienne du Bois et de la Communauté de Communes de la Vallière et géographiquement, elle est située sur les pentes Ouest de la chaîne du Revermont, dans un val parallèle à la vallée du Suran, appelé aussi la Vallée sèche de Drom-Ramasse.

Comme 25 autres communes du Revermont, elle est signataire de la Charte de mise en valeur du Revermont.

La commune s’étend sur 986 ha et est circonscrite par les communes suivantes : Drom au Nord, Bohas- Meyriat -Rignat au Sud Est, Revonnas au Sud et Jasseron à l’Ouest.

Ramasse se compose encore aujourd’hui de 2 pôles bâtis : le village du Haut où se trouvent la mairie, l’église et la salle polyvalente et le village du Bas.

 

Population et Activité

Si le recensement de mars 1999  dénombrait 219 ramassards, la population légale au 1er janvier 2017 est de 310 habitants.

La population active travaille majoritairement dans le bassin de vie de l’agglomération burgienne située à une vingtaine de minutes en voiture. Au fil des ans, les exploitations agricoles ont disparu mais il subsiste notamment un élevage de visons. Les terres arables sont valorisées par des exploitants agricoles des communes voisines.

La commune compte également deux artisans et trois assistantes maternelles agréées.
Les enfants sont scolarisés en primaire sur la commune de Villereversure (5 km),  puis au collège de Ceyzériat  (8 km) et aux lycées de Bourg en Bresse.

Autrefois, des carrières furent exploitées sur la commune ; de celle d’Echazeau fut extraite la pierre blanche qui servit à la construction de l’église de Brou et de celle de Notre Dame de Bourg en Bresse. Une nouvelle carrière d’extraction de granulats devrait prochainement voir le jour à proximité du viaduc.

 

Attraits touristiques

La commune se trouve dans la partie du Revermont connue pour ses phénomènes karstiques : par temps de grosses pluies, les lacs souterrains formés à l’ère secondaire et tertiaire se mettent en « pression » et le trop-plein crève le sol en donnant des colonnes d’eau jaillissantes que les gens du pays  appellent des « tromphiaoux ».

Suite à plusieurs inondations graves entre 1840 et 1856, un tunnel d’assèchement fut créé en 1869, à l’initiative des élus de Drom sur le territoire de Ramasse,  pour guider les eaux en direction de la vallée du Suran.

Le site de la Chapelle des Conches attire de nombreux visiteurs pour ses magnifiques panoramas sur la Bresse et sur la vallée sèche de Drom-Ramasse.

Le passage du GR59 fait le bonheur des randonneurs, vététistes, cavaliers….

La chapelle des Conches datant du XVIème  siècle a bénéficié d’une restauration intérieure mise en œuvre par les bénévoles de l’Association « Les Amis de Notre Dame des Conches et du patrimoine de Ramasse » et y accueille notamment deux messes de pèlerinage les lundis de Pâques et de Pentecôte.

A proximité de la chapelle, se trouvent les ruines de l’église de St Julien-sur-Roche : cette église datait du XIIIème siècle et a été incendiée en 1536. Ses ruines sont classées monuments historiques depuis 1945.

Sur la route des Crêtes, au sommet de la montagne, se trouvent l’observatoire astronomique qui participe chaque été à la nuit des étoiles, le relais TDF et le site d’escalade dit de la Roche Cuiron.

Le Viaduc de Ramasse permet le passage du TGV sur la ligne des Carpates reliant Bourg à Genève et les TER reliant Bourg à Oyonnax et à Bellegarde.

La commune présente également de nombreux autres attraits touristiques avec son patrimoine architectural dont l’église Ste Maxime du XIXème siècle, les deux lavoirs,  la fontaine, et son patrimoine floristique et faunistique.

 

Approche historique

D’après l’ouvrage de l’Abbé Gringoz, Ramasse était jadis une annexe de la paroisse de Jasseron. Les premiers habitants s’installèrent à « Trables », lieu-dit situé près du viaduc.

Ramasse était composé de deux villages : Saint-Julien qui fut habité jusqu’en 1540 et Tapoirat qui subsista plus longtemps puisque quelques foyers étaient encore recensés en 1880.

Les habitants qui survécurent aux épidémies de lèpre ou aux incendies, se sont « ramassés » pour former le village actuel de Ramasse.


 

Logement loué par la commune

 

Logement communal au 1er étage de la mairie

Occupé

T3 de 72m2 – Chauffage au fuel collectif

Loyer : 310 €/mois + 100€ de charges /mois

Contacter la mairie pour plus d'informations

 

Chambre d'hôtes et Gîtes

Christiane et Didier Souriau

Téléphone : 04 74 25 82 93

Vous pouvez consulter les informations sur cet hébergement sur le site des Gîtes de France ici

Michelle BORGET

Téléphone : + 33 (0)6 08 73 63 94

Vous pouvez consulter les informations sur cet hébergement ici